S’auto-analyser ou l’art de ce remettre en question plus facilement, ÊTRE juste soit ! 

Blablabla ..., Des maux, Humeur, Un peu de moi

Je suis une maman complètement imparfaite..

MAMAN câline, maman doudou, maman infirmière, maman psy, maman bisous, maman râleuse, maman chiante, maman carré, maman ménage, maman maniaque, maman un peu psychorigide, maman souple parfois, maman detente, maman vacance, maman repos, maman cool, maman stress, maman triste, maman gâteaux, maman cuisine, maman boulot, maman photographe, maman paparazzi, maman télé, maman musique, maman livre, maman tout en 1, maman fatiguer, maman bougon, maman quoi ! Maman a 200% maman à pleins temps… H24…

Je suis également une femme totalement imparfaite..

Mais je suis moi à 200%

Ce remettre en question et savoir qui ont est me semble essentiel pour avancer soit même et être soit aussi , s accepté et s’aimer soir même pour pouvoir donner et être aimé .

Jai été cet femme introverti, pas sur d’elle , à me fondre dans la masse pour être comme les autres, à dire oui pour ne pas déranger ou vexer.. A accepter ce que je ne voulais pas.. A ne pas être juste et simplement moi même..  C’était juste la peur de pas être aimé par autrui, juste le manque de confiance en soit, ce truc qui m’empêcher d’être moi, par ce que je ne m aimais pas moi même..

Il y a bien lgtps maintenant que j apprécie ÊTRE et pourvoir ÊTRE CELLE QUE JE SUIS.. Que cela plaise ou pas d’ailleurs. Que je sais qui je suis, jusqu’où je suis capable d’aller, jusqu’à quelle stade je peu aller et accepter, connaître ses propre limite pour ne plus avoir mal ou ne plus être prise pour une femme que je ne suis pas.. Me faire respecter pour ce que je suis ..

Malgré mes défait j’essaie tout autant de respecter les autres.. Et j’aime qu’on me respecte également, que l’on respecte mes choix quelqu’ils soit.

J’ai parfois fais du mal aussi..

J’ai parfois fais pleuré..

J’ai rarement menti.. Trop droite pour le faire..

J’ai pas tjs été diplomate…

Je râle bcp.. Je cris même parfois .. Trop fort..

Je suis une vrai pile électrique, faut que sa bouge que sa avance.. Je peu pas me pauser si j’ai pas tout fais.. Le repos serait moins apprécier..  Puis j’ai besoin d’être active, j’aime pas être la à attendre que sa ce passe ou que sa ce face..

J’ai besoin de MON ESPACE.

DE MES MOMENTS JUSTE À MOI, RIEN QU’À MOI..

Je suis une femme indépendante, qui à besoin de son indépendance…

De nature assez franche, je dis trop souvent ce que je pense.. Et dans la vie, ce n’ai pas tjs apprécier.. Je suis entiere et je ne peu pas cacher mes émotions, mais j’ai appris à les canalisers.. J’apprends à gérer mon stress intérieur..

Je ne supporte pas la possessivité, la jalousie, le matchisme, les gens trop sur d’eux, les BG qui ne vois que par leurs physique.. Les narcissiques…  L’hypocrisie, l’injustice, le mensonge…

J’aime pouvoir débattre avec des idées différente, assez têtu dans mon genre mais je sais aussi reconnaître quand j’ai eu tors. Je suis pas figer sur mes positions ou mes idées, je peu aussi écouter ou entendre les idées différentes..

Trop d’empathie me joue des faux..

Derrière ce caractère fort ce cache une grande sensible au cœur tendre… Susceptible à mes heures aussi..

J’ai cet espèce de 6 ème sens qui m’a bien souvent mis en garde… Mon subconscient qui me dit  » attention… » parfois je l’écoute, et parfois J le range de côté et je vie l’instant présent et adviendra que pourra..

Sa ma fais très mal parfois.. Je me suis ramasser ou casser la gueule. Mais sa ma appris aussi.

Je suis aussi la contradiction à moi même.. Je peu être totalement folle comme limite introverti.. Silencieuse comme pipelette.. Solitaire comme avoir besoin de monde autour,  ne pas être seul. Câline comme distante. Gentille comme une vrai garce.. Mi ange mi démon.. Je peu être une crème et être horrible…

Je n’oublie jamais rien.. C’est tjs ranger dans un coin de ma tête.

Je me suis lgtps cherché, à savoir qui j’étais en vrai.. J’ai grandis, évoluer, avancer.. Appris.. Et le moi que je suis aujourd’hui n’est plus celui qu’il était hier, et il sera encore différent demain.. Mais le fond restera tjs le même, mes valeurs ne change pas..

Un mélange de tout sa… Moi dans toute ma splendeur :p

Et toi, qui es tu en vrai ? Derrière ton écran ? 

Le stress et moi ! Un combat depuis des années.. 

Blablabla ..., Des maux, Humeur, Non classé

Moi stressé ? Mais pas du tout…. ( Ironie bien sûr)

Du genre,  toujours à me mettre la pression, au travail ou à la maison… Ce stress permanent est devenue difficile à gérer avec les années..

Que ce soit dans mes agissement ou dans ma tête.. Une bombe parfois à retardement…

Je râle, je cris, et j extériorise… Et après j’explose…

Je suis du genre à cogiter.. Rare fois ou mon cerveau ou mes pensés s’arrête..

Encore que j’ai appris à les canalisé …

De nature un peu angoisser à la base, j’avais tjs cet crainte de ne jamais être à la hauteur, alors ont ce créer des objectifs, des seuils, plus ou moins haut.. Ont veux que tout soit parfait.. Tout le temps. Ont ne laisse même pas de moment off…  Pour ne pas être remis en question, pour ne pas entendre de reproche de l’extérieur… Pour ne pas se sentir inférieur.. Cela s’appelle évidement un manque de confiance en soit..

Le travail sur moi d’abord c’est fait après mon divorce. Il y a maintenant 6 ans.. Lorsque j’ai du apprendre à revivre seul.. A vivre avec moi même.. Retrouver une sérénité dans ce petit cocon familiale. Moi et mes enfants .  Il à fallu que je reprenne confiance en moi.. En ce que je suis.. En ce que je veux être… Et pas en ce que veulent les autres de moi… Je suis comme je suis …  et j’assume totalement 😉

Travailler mes failles, mes peurs, répondre à tout ces pourquoi.. Des questions parfois sans réponses..

Et puis j’ai fini par faire une thérapie. 1 an. 1 an ou j’ai appris et compris pourquoi j’en était arriver la. 1 an ou j’ai fais un énorme travail sur moi. Sa m’a ramener à pas mal de colère, de larmes aussi… Et enfin d’apaisement.

Malgré tout même si j’ai énormément avancer dans ma reconstruction, dans ma vie, dans mon moi intérieur, j’ai tjs ce côté un peu tjs speed, ou je ne lâche pas tjs prise. Vivre avec 3 enfants, et travaillé à côté à 100% n’as pas tjs été facile. Parfois le boulot était un bon échappatoire.. Parfois ma maison l’était aussi… J’aime me sentir bien la ou je suis. Tant professionnellement que perso.. Mais j’aime que les choses soit faite ! Que chaque choses soit à sa place… Que ce soit propre et ranger… Depuis que j’ai repris le travail, en 2012, j’ai quand même lâcher un peu.. J’étais une grande maniaque du rangement et de la propreté, du ménage de l’hygiène… Et une vrai emmerdeuse aussi :’p

J’en fais bcp moins qu’avant dans le quotidien..  J’en laisse un peu plus.. Mais c’est pas encore sa.. Déjà j’ai arrêté le repassage… (qu’elle horreur.. Des heures de perdu à repasser ces 3 tonnes de linges propre..) je lave, sa sèche et je plis juste.. Fini les heures devant la table à repasser.. Ces montagnes de linges qui s’empile dans la panière avant d’être repasser… C’était je crois un calvaires pour moi. Le linge d’ailleurs c’est pas mon truc j’aime pas, c’est chiant..

A cet époque, je lavais le sol TOUT LES JOURS !! ASPIRATEUR SERPILLIÈRE.. Poussières également… Partout . maintenant je passe l’aspirateur quotidiennement oui.. Je suis aussi devenue une adepte des lingettes pour sol… Plus rapide pour tout les jours que la serpillière. Et j’aime bien. Les surfaces évidement, un petit cou sur la table basse, et que ce soit ranger. Un minimum quoi..

Et puis quand ont est des grand stressé ont est bien souvent aussi dans le contrôle. Il faut que sa aille dans son sens … Sinon c’est le drame ( bon j’exagère un peu mais c’est un peu sa)

Tout sa je l’ai travailler il y a 3 ans. Ou plus ou moins …

J’ai finalement bcp appris de moi même, je connais mes valeurs, et mes défauts. Je sais que j’ai encore à travailler.. Je sais que tout n’est pas encore régler.

Mais le stress est je crois aujourd’hui ce que je gère le moins  bien . J’ai fais le plus dure.. Régler mes maux avec mon passé.. De mon enfance à ma vie d’adultes…De mon divorce à mes pb dans la relations avec les hommes…  Des mes origines etc. Me pardonner mes erreurs, pardonner aussi ceux qui mon fais du mal.. Je dirai que c’était le plus gros du travail. J suis fière d’être arriver jusque là et d’être devenue celle que je suis. Et à ce niveau là, je suis enfin en paix avec moi même et les autres… Une espèce de légèreté qui fais un bien fou..

Maintenant que j’ai appris à vivre seul,  ou seule avec mes enfants , à apprécier parfois même la solitude , ce côté  solo ou j’ai fini par trouver mes marques, je dois réapprendre à vivre en couple. Et ce n’ai pas aussi simple. L’avantage c’est qu’aujourd’hui je suis vraiment capable de m auto analyser. De voir ce qui est bon ou pas…  Bien ou pas bien..

Dans mon côté un peu psy, j’ai aussi tendance à observer ceux qui m’entoure et j’analyse aussi… J’écoute, j’observe.. Je m’interroge..

Alors ce stress j’ai parfois encore  bien du mal à l’apaiser.. A le faire descendre. En même temps, ont a des journées de fou.. Ou j’ai l’impression de ne jamais arrêté.. Alors je me met encore plus la pression et sa monte… Sa monte.. Jusqu’à ce que j’explose….

J’ai fini par contacter une hypnothérapeute,  je suis à 3 séances d’hypnose et les résultats sont déjà spectaculaire… Parfois je sens que la pressions monte et je redescend déjà bien  plus vite … le stress est un peu moins   » permanent  » Avant il me fallait des heures , voir des jours suivant la cause du stress . Je dois apprendre à mon cerveaux à agir AUTREMENT !!! A lâché prise …

Je pense avoir besoin encore d’une ou 2 séances pour gérer mes émotions et la pression au mieux. Cet femme qui pratique l’hypnose est une vrai magicienne… Enfin c’est l’effet que cela me fais. C’est génial. J’aime me sentir dans cet état plus ou moins second.. Ou je ne suis pas endormis, mais où chaque membres, chaque parti de mon corps est plus ou moins endormis.  Ou ma tête est en mode off, ou rien ne peu m atteindre.. Je suis seul avec moi même de ma tête jusque dans mon corps …  J entend cet femme me parler.. Ou parler à mon subconscient… La dernière séance je suis tomber vraiment profondément en état d’hypnose.. Je me suis même endormis…  Le réveil est étrange et tellement bon à la fois.  Ont ce sent léger… Et vide.. Vide de tout ce stress.. Vide de tout ces maux.  Une autre façon de traité mes mauvaise habitude.. Endormir ce foutu stress pour vivre plus léger..

Alors, que ce soit la psy qui me suivais il y à  3 ans ou l’hypnothérapeute que je vois une fois par mois, elles m’ont évidement rassurer dans le sens où finalement je gère pas si mal, que je suis une battante et qu’il est normal parfois de ne pas être en accord et de lâcher tout..  ou D’exploser..

Une vie assez Tumultueuse et loin d’être un long fleuve tranquille.. Forcément j’ai appris mais j’ai aussi subit.. Et je suis déjà fière de mon parcours. Je suis moi ! Et juste sa c’est déjà énorme.

Des maux et des mots.. Un stress qui me bouffe le quotidien. Mais je me soigne et j avance 🙂

Quand la pression monte ! 

Des maux, Humeur, Quotidien


Y a des jours, tu te lève du bon pied mais tu sens toute cet énergie négative autour de toi, à cet instant tu essai de passé au dessus, et puis les heures passent et tu les accumule… Des non dits au taf qui commence à gonfler.. Et la pression monte et si tu a déjà exploser la semaine dernière la soupape est encore prête à péter.. 
Apprendre à baisser les armes, baisser la pressions.. J’essaie… Parfois sa marche.. Et puis y a des jours qui s’accumule et sa à plus de mal à redescendre. 

Après tu rentre et ta journée est pas encore  fini… Il faut passé prendre les enfants au centre, déposer mini chat à la maison pour emmener le grand à son rendez vous.. Après passé en speed au supermarché pour manger ce soir.. Préparer à manger..  Et puis même si la super grande à fais le ménage, moindre truc sa monte… En même temps il est 19h45 quand tu rentre enfin à la maison.. L’heure tourne et c’est pas encore les vacances… 

Alors quand c’est comme sa, la maman que je suis à qu’une envie, redescendre cet pression, ce poser et regarder la télé. Oublier cet foutu journée… 

Mais il faudrait aussi que je sois de bonne humeur pour chéri qui va rentrée, être à même de lui offrir un câlin.. D’être joyeuses et contente de le retrouver.. Mais dans ces jours sans, j’ai juste envie d’être dans ma bulle à moi… Alors je vais m’isoler.. Et resté avec moi même… 

Lui il va encore croire que je fais la gueule, que c’est après lui… Alors qu’en faite c’est ni après lui ni après les gosses mais après moi que j’en ai.. De pas réussir à gérer cet pressions dans un calme Olympia, dans un silence absolue.. Sans cris sans prise de tête…  Alors j’y travail.. J’essaie de redescendre cet pression qui monte et qui me fais devenir désagréable… 

Mais en même temps j’ai aussi besoin de me retrouver dans cet bulle à moi pour lâcher prise… 

Quand j’étais solo, sans chéri, dans ces moments là, une fois seule, je m’isoler avec ma télé, mon pc, mon livre, ma musique et je finissais par retrouver un esprit plus léger avant de dormir…  Ou alors je caquais complètement et je m endormais comme sa.. 

En couple, j’ai plus de mal parfois à gérer sa.. C’est dans ces moments là que je me sens vite envahis, ou étouffer si chéri comprend pas cet distance.. Et qu’il le prend pour lui… 

Sur sa ont est tellement différent.. 

Apprendre à composer avec tout le monde.. Avec les enfants, le couple, et avec soit même… 

Par ce que mes horaires de journée me permette moin d’avoir du temps juste à moi aussi.. Et je sens que sa manque.. Nos planning surcharger.. Une vie, une courses contre la montre. Ou tu à l’impression de jamais te poser vraiment.. De pas donner assez de temps à tes enfants, à chéri et à toi même… 

Que tout le monde voudrai trouver son petit plaisir… Partager sa ou sa.. Faire si.. Et que le temps manque considérablement à tout le monde.. 

Il est temps que les vacances arrivent.. La fatigue s’accumule certainement aussi.. 

Écrire est aussi un bon moyen de lâcher la pression, s’exprimer, s’auto analyser, et laissez allé ce qui est négatif pour redonner la place au positif.. 

Une bonne nuit de sommeil.. M’endormir dans les bras de chéri.. Et souffler, respirer, expirer…. Zen…. 

Et toi quand la pression  monte trop tu gère comment ? 

Bonne fête papa.. 

Des maux

Ou devrais je dire  » aux 2 hommes qui ont fait de moi leurs filles »

Par ce que selon moi il peu y avoir 2 types de papa.. Il y a le papa de sang celui sans qui nous ne serions pas là, et le papa de cœur, celui qui nous élève..

Dans la vie, il y a des choses qu’on ne décide pas… Qu’on ne contrôle pas. Je suis née sans papa… C’est comme sa… En psychologie ont dirai que je suis une enfant illégitime.   Lorsque j écris ces mots, c’est avec une forte émotions que je le dis. Je suis née, je me suis battu pour vivre (née à 6 mois et demi, il y à  36 ans, entre la vie et la mort j’ai déjà du me battre pour survivre et pour vivre pendant près d 1 mois et demi alors que j’étais un tout petit bébé ) alors je pense m être  battu pour lui, pour ma maman aussi, car sans moi elle aurai certainement perdu pied , par ce que je devais vivre pour qu’il reste une parti de lui… Un morceau de sa vie.. De son sang.. Et je suis là, et si lui ne l’ai plus, sans lui, jamais je n’aurai existé..

Un accident ma arracher mon papa..

Un camion la tué… La moto la tué…

Je n’étais même pas née qu’il était déjà plus là..

Difficile en vrai de ce construire sans lui…

J’ai eu des période à vide ou la colère était bien plus présente en moi..

Mais j’ai accepter et aujourd’hui je suis fière d’être sa fille. Même si je ne l’ai pas connu… J’imagine.. Cet homme,  ce papa qu’il aurai pu être.. Il est ce papa un peu surréaliste, un peu irréel.. Mais il est bien là quelque part.. En moi.. Son sang coulent dans mes veines et juste pour sa je le remercie. Par ce que j’existe ! Et que je suis là seule chose qu’il reste de lui.. Sa fille !

Et puis il y a ce papa qui est entrée dans ma vie quand j’avais 10 mois, il m’a d’abord accepté, puis il à appris à m’apprécier, puis à m’aimer.. Comme un vrai papa,  je ne sais pas.. Il as fais de son mieux je pense.. Comme il à pu aussi..  Il m’aime comme sa fille, je l’aime comme un papa… Son sang ne coulent pas dans mes veines… Mais il m’a élever, nourris, loger, appris certaine valeurs comme de ce battre dans la vie…  Il n’étais pas le papa parfait, il n’étais et n’est pas le papa que j’idealisé dans mon cœur ou dans ma tête, il était pas le papa câlin ou expressif.. Le papa qui c’est dire je t’aime ou te rassurer comme un papa pourrai le faire…  Mais il m’aime à  sa façon.. Et même si j’ai était en colère lgtps.. Même si je lui en ai voulu de ne pas être le papa que je voulais, en vrai il n’aurai jamais pu combler ce vide, ce manque en moi, par ce que ce n’est pas mon papa de sang et il n’est pas responsable de sa…

Alors évidement c’est mon papa, et je l’aime… Et pour la première fois, depuis 36 ans, il m’a dis je t’aime hier en réponse à mon message de fête des pères… C’est juste un très beau cadeaux pour moi. ❤️

La fête des pères est tjs pour moi un mélange d’émotions… De tristesse et d’amertume, de mélancolie,  de joie et de bonheur..  Par ce que mon papa de sang manque inévitablement à ma vie… Mais j’ai gagner aussi un père de cœur.

Alors bonne fêtes ( en retard ici) à tout les papa… à mes 2 papas à moi … Que j’aime chacun à ma façon, autrement… Différemment… Mais voilà ils sont en moi et font parti de moi, de ma vie ❤️

Et à toi mon papa de sang, repose en paix… Je ne t’oublie pas et tu sera chaque jours ma force de me battre… ❤️ autant que mes enfants sont mon rayon de soleil chaque jours.